English | Français  

ACMQ

Résultats du projet

Qu'est-ce qu'une mesure de qualité?

Qui est l’acmq?

Consensus national

Sommaire du consensus national

Les 30 mesures de santé détenant les meilleures cotes

Base de données sur les mesures de qualité

Domaines prioritaires

Infrastructure des données

Stratégies de mise en oeuvre des mesures

Transmission et échange de connaissances / Communications

Activités du projet

Personne ressource pour le projet

Liens utiles




Mot de passe pour le personnel du projet et pour les partenaires
  

Sommaire du Consensus National

LE CONTEXTE

La plupart des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale consultent en soins de première ligne. Or, jusqu’à présent, des écarts importants existent entre les services qui y sont couramment fournis et les connaissances sur les soins efficaces.

L’OBJECTIF

Le projet ACMQ visait à aider à la correction de ces écarts par la construction d’un consensus autour de la détermination d’un ensemble restreint de mesures de qualité reposant sur des données probantes.

LA DÉMARCHE

Une démarche concertée à la grandeur du Canada – entreprise en trois étapes successives –, a mené à la détermination d’une liste finale de 30 mesures de qualité. La première étape comportait une démarche en deux temps visant à dégager un consensus dans la détermination des domaines jugés prioritaires pour la mesure de qualité. La deuxième étape a permis de définir pour chacun des domaines des mesures éventuelles, en utilisant la documentation scientifique et un sondage auprès d’experts. Lors de la troisième et dernière étape, un sous-ensemble de ces mesures a été intégré dans un sondage postal de type Delphi – en deux volets –, qui employait une cotation de la pertinence, de l’applicabilité et de l’importance générale pour déterminer les mesures finales.

LES PARTICIPANTS

Plus de 500 participants provenant de toutes les provinces et de tous les territoires du Canada – et représentant les utilisateurs de services ou organismes défendant leurs droits, les cliniciens, les chercheurs et les décideurs des différents paliers gouvernementaux (régional, provincial, fédéral) – ont activement participé à ce projet. Un petit groupe de personnes détenant une expertise concernant les Premières Nations et les problèmes retrouvés dans le domaine de la santé en milieu rural était également impliqué dans le projet. Une stratégie rigoureuse d’échantillonnage a été utilisée afin de garantir une représentation équitable de toutes les régions et de tous les groupes d’acteurs.

LES RÉSULTATS

Pour faire suite à la première étape, dont le taux de réponse a été de 91 %, 20 domaines ont été retenus comme étant prioritaires. Lors de la deuxième étape, plusieurs centaines de mesures potentielles ont été déterminées en lien avec ces domaines. Au cours de la troisième étape, 160 de ces mesures ont été évaluées par les 212 répondants de cette étape finale (taux de réponse de 80 %), ce qui a permis de déterminer un ensemble de 30 mesures de qualité recueillant un fort consensus. Les répondants ont prêté une attention particulière aux mesures touchant les blessures volontaires et la dépression. Les différences les plus marquées retrouvées dans les cotations concernaient l’utilité (applicabilité). Les utilisateurs de services et les répondants québécois sont les groupes dont les résultats se distinguaient davantage des autres. Les divergences les plus marquées entre les groupes d’acteurs impliqués touchaient les mesures liées aux trois domaines suivants : les ressources personnelles, la comorbidité et la réadaptation.

LES CONCLUSIONS

Les participants ont insisté sur une orientation valorisant l’applicabilité et le pragmatisme lorsqu’il est question de mesure, une position qui pourrait être appropriée en soins de première ligne en santé mentale. La présence de variations significatives entre les groupes d’acteurs impliqués et entre les régions renforce l’importance d’utiliser des méthodes de consensus pour parvenir à des résultats qui obtiennent un assentiment national. Toutes les mesures pourront être consultées dans un répertoire qui paraîtra dans un site web, ce qui permettra aux utilisateurs de rechercher les mesures servant le mieux leurs intérêts respectifs. Ces résultats, obtenus à la suite d’une démarche rigoureuse utilisant des données probantes et reposant sur la contribution de multiples acteurs nationaux, provinciaux et régionaux, donnent « le feu vert » pour l’action dans le contexte des réformes en cours dans les soins de première ligne en santé mentale.

Sep 25, 2006


Tous droits réservés à © ACMQ et CARMHA • infoceqm-acmq.ca

Les opinions affichées ci-après ne reflètent pas nécessairement les politiques officielles de Santé Canada.